Genèse

Dernière mise à jour : 1 juin 2019

Ce cercle est né en 2017, sous l'impulsion de quelques jeunes juristes désireux de trouver un sens à leur pratique quotidienne.


S'il est admis qu'avocats, juges, notaires et universitaires servent la justice, encore faut-il apprendre à connaître ce juste, dont le simple nom est banni des facultés. Le droit est une matière éminemment concrète : mais la pratique quotidienne doit s'appuyer sur quelques principes clairs, mis en évidence par la sagesse des siècles passés, permettant de faire du droit un instrument au service de la paix sociale, et d'un projet civilisateur.


Et puis, parce que les aberrations juridiques et les dictatures - larvées ou non- ne peuvent naître que dans une société déracinée, il nous importe d'être réinvestis de l'héritage des pensées juridiques romaines et chrétiennes, pour comprendre quels principes et quels solutions se sont montrés historiquement féconds.


Sous l'égide du professeur François Vallançon, un groupe de réflexion s'est progressivement formé. Ce cercle est aujourd'hui  aimablement accueilli dans les locaux de l'association Ichtus, au 49, rue des Renaudes.


Rejoignez-nous nombreux !


34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le conflit entre l’intérêt de l’individu et celui de la communauté est un thème récurrent de la pensée juridique moderne. Le Droit serait chargé, par un savant calcul, de concilier le bien d’une monad

Doctorant en histoire du Droit, Arnaud de Solminihac prépare une thèse sur les fondements de la vie privée La recherche d’un domaine privé trouve un écho profond dans la culture occidentale. Ulysse, à