Economie, jugement distributif et usage commun des biens

Dernière mise à jour : 31 mars 2021

L'article que nous diffusons a été publié par le Père Paul-Dominique DOGNIN en avril 1962 dans la Revue des Sciences Philosophiques et Théologiques, vol 46, n°2, pp 217-241


Il analyse de façon remarquable la notion d'économie. L''économie n'est pas la science de l'accroissement indéfini des utilités matérielles. Elle consiste dans l'action de dispenser, c'est-à-dire de diviser en soupesant des biens matériels forcément limités, pour les adapter aux besoins humains. L'acte économique par essence est le jugement distributif.


La cité bonne n'est pas une mosaïque d'individus égoïstes en quête de leurs intérêts propres. Dans la pensée d'Aristote et de l'Eglise, la propriété privée, pour légitime qu'elle soit, doit servir l'usage commun des biens de la terre : sans cela le riche est, comme le dit Saint Basile, une personne qui empêcherait l'accès au théâtre sous prétexte qu'il y est arrivé le premier. A priori contradictoires, la propriété privée et l'usage commun des biens sont conciliés par le jugement distributif : le propriétaire a le devoir d'user de ses biens non de manière voluptueuse mais économique, c'est-à-dire en fonction de ses besoins et de ceux de la communauté.

Economie, jugement distributif et usage
.
Download • 1.02MB

108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le conflit entre l’intérêt de l’individu et celui de la communauté est un thème récurrent de la pensée juridique moderne. Le Droit serait chargé, par un savant calcul, de concilier le bien d’une monad

Doctorant en histoire du Droit, Arnaud de Solminihac prépare une thèse sur les fondements de la vie privée La recherche d’un domaine privé trouve un écho profond dans la culture occidentale. Ulysse, à